Geneva

Cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-5)

Geneva, Switzerland, 30 oct 2023 - 03 nov 2023
    Informations sur la réunion

    Programme de travail et budget pour la période biennale 2024-2025

    Le programme de travail et le budget pour l’exercice biennal 2024-2025, soumis à la COP-5 en tant que document d’information UNEP/MC/COP.5/INF/36, ont été mis à jour par le Secrétariat sur la base des décisions de la COP-5 afin d’orienter les travaux pendant l’intersession.

    Cette publication fournit des renseignements supplémentaires sur les travaux prévus pour l’exercice biennal 2024-2025, y compris sur les mandats, le contexte et la justification, les activités et les résultats, ainsi que les coûts associés aux différentes activités

    La cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-5) se tiendra à Genève, en Suisse, du 30 octobre au 3 novembre 2023. Au cours du deuxième segment de la COP-4, la Conférence des Parties a élu Claudia Dumitru (Roumanie) à la présidence de la COP-5.

    Cette page sera mise à jour en fonction des dernières informations disponibles.

    Pour consulter les temps forts de la quatrième réunion de la Conférence des Parties, prière de cliquer sur le lien ci-dessous.

    En ce qui concerne la révision de l’annexe A, les amendements suivants ont été proposés avant la COP-5 :

    Documents
    Schedule

    Tentative schedule, additional details forthcoming. All times are in the Geneva time zone.

    Knowledge Lab
    14:00 - 14:45

    Geneva time

    14:00 - 14:45

    Geneva time

    Space C, Floor 0

    Organized by Minamata Convention Secretariat 

    14:00 - 14:45

    Geneva time

    Official Meeting
    10:30 - 12:30

    Geneva time

    12:30 - 14:30

    Geneva time

    13:00 - 17:00

    Geneva time

    19:00 - 22:00

    Geneva time

    10:00 - 13:00

    Geneva time

    16:00 - 19:00

    Geneva time

    08:00 - 08:45

    Geneva time

    Travaux intersessions

    Travaux intersessions et soumissions en vue de la COP-5

    La Conférence des Parties a tenu sa quatrième réunion en ligne du 1er au 5 novembre 2021 et en personne du 21 au 25 mars 2022 à Bali, en Indonésie, et est convenue d’un certain nombre de mesures à prendre. Le 13 avril 2022, la Secrétaire exécutive a envoyé une lettre aux Parties et aux observateurs pour leur demander des informations sur le suivi de ces mesures. 

    L’état d’avancement des mesures peut être consulté sur les pages dont les liens figurent ci-dessous. D’autres liens seront ajoutés en fonction des dernières informations disponibles.

    À titre de soutien transversal à ces travaux intersessions, en particulier aux décisions MC-4/6 sur les déchets de mercure et MC-4/11 sur l’évaluation de l’efficacité, le secrétariat a lancé un appel à la nomination d’un ensemble de spécialistes. Une liste été établie afin de faciliter la sélection d’experts scientifiques et techniques pour répondre aux différents besoins en matière d’expertise et contribuer à une diversité de processus mis en place par la COP, tout en appuyant l’échange d’informations et la recherche et le développement dans le cadre de la Convention. Les contributions de la liste d’experts se feront par voie électronique. Chaque Partie ou organisation peut inscrire à tout moment un nombre illimité d’experts scientifiques et techniques sur la liste. Les candidatures des Parties ou des organisations doivent être approuvées par les points focaux nationaux ou la direction des organisations, selon le cas, accompagnées du modèle complété et envoyées à mea-minamatasecretariat [at] un.org.
     

    Révision et modification des annexes A et B

    Les annexes A et B de la Convention prévoient des mesures à prendre pour les produits contenant du mercure ajouté et les procédés de fabrication dans lesquels du mercure ou des composés du mercure sont utilisés.

    Modification de l’annexe A adoptée lors de la COP-4 en 2022

    Dans sa décision MC-4/3, la Conférence des Parties (COP) a décidé de modifier la première partie de l’annexe A de la Convention en ajoutant les produits contenant du mercure ajouté suivants, de sorte que la fabrication, l’importation et l’exportation de ces produits ne soient plus autorisées après 2025 :

    • lampes fluorescentes compactes d’éclairage ordinaire avec ballast intégré (CFL.i) de puissance ≤ 30 W à teneur en mercure inférieure à 5 mg par bec de lampe ;
    • lampes fluorescentes à cathode froide et à électrodes externes pour affichages électroniques de toutes les longueurs ne faisant partie d’aucune des catégories de la liste précédente ;
    • jauges de contrainte pour pléthysmographes ;
    • transducteurs, transmetteurs et capteurs de pression de fusion, à l’exception de ceux incorporés dans des équipements de grande taille ou utilisés pour des mesures à haute précision, lorsqu’aucune solution de remplacement convenable sans mercure n’est disponible ;
    • pompes à vide au mercure ;
    • appareils et masses d’équilibrage de roues ;
    • pellicules et papiers photographiques ;
    • propergols pour satellites et vaisseaux spatiaux.

    La COP-4 a également décidé de modifier la deuxième partie de l’annexe A en ajoutant les dispositions relatives aux amalgames dentaires suivantes ;

    • en outre, les Parties doivent :
      • (i) proscrire ou empêcher, en prenant des mesures appropriées, l’utilisation de mercure en vrac par les praticiens dentaires ;
      • (ii) proscrire ou empêcher, en prenant des mesures appropriées, ou déconseiller l’utilisation d’amalgames dentaires dans les interventions sur des dents de lait, des patients de moins de 15 ans et des femmes enceintes ou allaitantes, à moins que le praticien de l’art dentaire ne l’estime nécessaire en raison des besoins du patient.

    Conformément aux articles 26 et 27 de la Convention, le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies, agissant en sa qualité de dépositaire, a publié une communication après l’adoption de la décision MC-4/3, intitulée « Examen et amendement des annexes A et B de la Convention de Minamata sur le mercure ». Cette communication, y compris les textes de l’annexe A modifiée dans les six langues officielles des Nations Unies, a été publiée le 28 septembre 2022 sur le site Web de la Collection des traités des Nations Unies.

    La date d’entrée en vigueur est fixée au 28 septembre 2023 au paragraphe 3 c) de l’article 27 de la Convention.

    Révision et modifications à envisager lors de la COP-5

    La COP-4 a également décidé d’examiner à sa cinquième réunion les dates d’abandon définitif suivantes pour la première partie de l’Annexe A :

    • piles boutons zinc-oxyde argent à teneur en mercure < 2 % et piles boutons zinc-air à teneur en mercure < 2 % ;
    • ponts de mesure de capacité et de perte à très haute précision et commutateurs et relais radio haute fréquence pour instruments de surveillance et de contrôle possédant une teneur maximale en mercure de 20 mg par pont, commutateur ou relais [à l’exception de ceux utilisés à des fins de recherche et développement] ;
    • tubes fluorescents linéaires d’éclairage ordinaire :
      • (a) au phosphore d’halophosphate d’une puissance ≤ 40 W dont la teneur en mercure ne dépasse pas 10 mg par lampe ;
      • (b) au phosphore d’halophosphate d’une puissance > 40 W ;
    • tubes fluorescents linéaires d’éclairage ordinaire :
      • (a) au phosphore à trois bandes d’émission d’une puissance < 60 W dont la teneur en mercure ne dépasse pas 5 mg par lampe.

    La COP a également décidé d’envisager d’examiner plus avant la possibilité d’ajouter la production de polyuréthane à l’aide de catalyseurs contenant du mercure à la première partie de l’Annexe B à sa cinquième réunion, et a prié le secrétariat de rassembler des informations sur la disponibilité de solutions de remplacement sans mercure, et la viabilité technique et économique de celles qui existent, pour les catalyseurs contenant du mercure utilisés dans la production de polyuréthane et de lui soumettre ces informations à sa cinquième réunion.

    Les Parties ont été invitées à soumettre toute information sur ces produits et processus qui contribuera à leur examen par la COP-5 avant le 31 décembre 2022.

    En outre, la COP a demandé au secrétariat de préparer un bref rapport sur la faisabilité technique et économique des solutions de remplacement sans mercure pour les deux procédés (production de chlorure de vinyle monomère et production de méthylate ou d’éthylate de sodium ou de potassium) figurant dans la deuxième partie de l’Annexe B dont elle doit déterminer ladite faisabilité. La deuxième partie de l’annexe B de la Convention impose aux Parties de ne pas permettre l’utilisation de mercure cinq ans après que la Conférence des Parties a établi l’existence de catalyseurs sans mercure techniquement et économiquement faisables.

    PÀ l’égard de ces procédés, les Parties ont été invitées à soumettre des informations sur la disponibilité et la faisabilité de solutions de remplacement sans mercure avant le 31 décembre 2022.

    Les soumissions suivantes ont été reçues :

    Rejets de mercure

    Dans sa décision MC-4/5, la Conférence des Parties (COP) a prié le groupe d’experts techniques d’élaborer, conformément à la feuille de route visée dans le document UNEP/MC/COP.4/31, un projet d’orientations sur les meilleures techniques disponibles et les meilleures pratiques environnementales, en vue de son adoption à la COP-5 conformément au paragraphe 7 de l’article 9 de la Convention.

    Les Parties et autres parties prenantes ont été invitées à soumettre les informations disponibles sur les réglementations nationales ou les pratiques industrielles relatives au contrôle des rejets de mercure provenant de sources pertinentes avant le 30 juin 2022 (délai prolongé jusqu’au 15 juillet). Les soumissions suivantes ont été reçues.

    La liste des membres du groupe d’experts est disponible ici. Le groupe a commencé ses travaux en ligne en juin 2022. M. Cristián Enrique Brito Martínez (Chili) et Mme Bianca Hlobsile Mkhatshwa-Dlamini (Eswatini) ont été élus coprésidents.

    Le groupe a élaboré un premier projet d’orientations, qui peut être consulté en cliquant sur le lien ci-dessous et s’accompagne de documents de référence techniques. Les Parties et autres parties prenantes ont été invitées à fournir au secrétariat leurs commentaires et contributions à ce projet en utilisant le formulaire prévu à cet effet avant le vendredi 17 février 2023.

    Des commentaires ont été reçus de la part de l’Argentine, de l’Union européenne et de ses États membres, de la Thaïlande, des États-Unis, de l’Association of Lighting and Mercury Recyclers (ALMR), du Conseil international des mines et métaux (ICMM), de l’International Dental Manufacturers Association (IDM), de l’IPEN, d’Alfa Laval Technologies AB, d’Atium et d’OASIS. Le recueil des observations soumises est disponible ici.

    Seuils applicables aux déchets de mercure

    Dans sa décision MC-4/6, la Conférence des Parties (COP) a demandé au groupe d’experts techniques d’élaborer un rapport afin de recommander et de faciliter l’adoption d’une décision sur les déchets relevant de la sous-catégorie 2 c) de l’article 11 (déchets contaminés par du mercure ou des composés du mercure) à la COP-5. Le groupe a également été prié d’élaborer un document d’orientation relatif aux méthodes d’essai à utiliser pour établir le seuil de niveau 2 (0,15 mg/L dans le lixiviat) pour les résidus miniers de l’extraction à l’exception de l’extraction primaire de mercure.

    Les Parties et autres parties prenantes ont été invitées à partager des informations et des données sur les catégories de déchets énumérées dans la liste indicative figurant au tableau 3 de la décision MC-3/5, y compris en ce qui concerne les seuils nationaux ou locaux pertinents et leur établissement, au plus tard le 30 juin 2022 (délai prolongé jusqu’au 15 juillet). Les soumissions suivantes ont été reçues.

    La liste des membres du groupe d’experts est disponible ici. Cette liste comprend également des experts désignés par les Parties et d’autres organisations pour contribuer aux travaux du groupe. Le groupe a commencé ses travaux en ligne en juin 2022 et a élu coprésidentes Mmes Gabriela Denisia Vasiliu Isac (Roumanie) et Oluwatoyin Olabanji (Nigéria).

    Sur les conseils du groupe, le secrétariat a publié une lettre invitant à la soumission d’informations sur les approches autres que celle de la concentration totale de mercure, y compris des considérations tenant compte des risques, au plus tard le 24 novembre 2022. Les soumissions suivantes ont été reçues :

    Le groupe examinera les soumissions lors de réunions en ligne et prévoit d’organiser une réunion en personne du 16 au 18 février 2023 à Genève, parallèlement au groupe de travail à composition non limitée de la Convention de Bâle, grâce à la contribution financière du Japon.

    Deuxième examen du mécanisme financier

    Le mandat du deuxième examen du mécanisme financier est défini dans la décision MC-4/7, qui invite les Parties, les organisations intergouvernementales, les organisations non gouvernementales et les parties prenantes à soumettre des informations, conformes au cadre de l’examen et organisées selon les critères de performance énumérés, sur l’expérience acquise lors de leurs interactions avec le mécanisme financier, dès que possible et au plus tard le 30 septembre 2022. Les propositions doivent être adressées par courrier électronique à mea-minamatasecretariat [at] un.org avec copie à marianne.bailey [at] un.org.

    L’examen couvre la période allant d’août 2019 à juillet 2022. L’efficacité et l’efficience du mécanisme de financement seront évaluées au regard des critères de performance suivants :

    (a) la réactivité du Fonds pour l’environnement mondial et du Programme international spécifique aux orientations adoptées ou fournies par la Conférence des Parties ;

    (b) la mesure dans laquelle les projets financés par le mécanisme de financement ont réduit, ou devraient réduire, l’offre, l’utilisation, les émissions et les rejets de mercure et offrir d’autres avantages en termes de mise en œuvre de la Convention ;

    (c) la transparence et l’opportunité du processus d’approbation des projets ;

    (d) la simplicité, souplesse et rapidité des procédures d’accès aux fonds, ainsi que de mise en œuvre et de compte rendu des projets ;

    (e) l’adéquation et la régularité des ressources disponibles ;

    (f) l’appropriation par les pays des activités financées par le mécanisme de financement ;

    (g) le niveau de participation des parties prenantes ;

    (h) toute autre question importante soulevée par les Parties.

    Projet de document d’orientation relatif à l’utilisation du modèle de rapport

    Dans sa décision MC-4/8, la Conférence des Parties (COP) demande que les Parties et autres parties prenantes fournissent des observations supplémentaires sur le projet de document d’orientation relatif à l’utilisation du modèle de rapport national préparé par le secrétariat et figurant dans le document UNEP/MC/COP.4.17, en tenant compte de leur expérience de l’établissement des premiers rapports (période de référence : du 16 août 2017 au 31 décembre 2020, pour une soumission au plus tard le 31 décembre 2021).

    Cette même décision fixe la date limite de réception des observations par le secrétariat au jeudi 15 décembre 2022. Pour faciliter le processus de soumissions des commentaires, le secrétariat a préparé une version du projet de document d’orientation relatif à l’utilisation du modèle de rapport dans laquelle figurent une indication des lignes et un formulaire pour recueillir des observations supplémentaires. Toutes les observations formulées par les Parties et les autres parties prenantes sont accessibles ici.

    Le secrétariat a organisé une session dédiée à l’occasion de la troisième saison de l’événement Minamata Online, le mercredi 12 octobre 2022 de 13 h 00 à 14 h 00, heure de Genève, afin de présenter le formulaire conçu pour recueillir les observations et les documents connexes, et de répondre aux questions et aux besoins de clarification. L’enregistrement vidéo et la présentation complète de la session sont disponibles ici.

    Genre

    La Convention de Minamata sur le mercure accorde une attention particulière aux besoins des populations vulnérables, en particulier les femmes et les enfants, dans plusieurs parties de son texte.

    Plan d’action en faveur de l’égalité des sexes

    La décision MC-4/10 de la COP-4 sur l’intégration des questions de genre invite les Parties, entre autres, à apporter un appui au secrétariat dans les efforts qu’il déploie pour intégrer les questions de genre dans toutes les activités qu’il doit entreprendre, ainsi que dans celles des Parties et des autres parties prenantes, y compris en élaborant un Plan d’action en faveur de l’égalité des sexes pour la Convention de Minamata au cours de l’exercice biennal 2022‒2023.

    Conformément à la décision MC-4/10, le secrétariat a organisé des consultations en ligne à l’intention des Parties et des autres parties prenantes entre septembre et novembre 2022 afin de recueillir leurs observations sur le projet de plan d’action en faveur de l’égalité des sexes, qui a été préparé par le secrétariat grâce au soutien financier généreux de la Suède. Dans le cadre de ce processus de consultation, un appel à candidatures a été lancé par le secrétariat le 12 août 2022.

    Le projet de plan d’action en faveur l’égalité des sexes, qui intègre les contributions reçues au cours du processus de consultation, devrait être soumis pour examen à la cinquième réunion de la Conférence des Parties, qui se tiendra du 30 octobre au 3 novembre 2023 à Genève.

    Feuille de route en faveur de l’égalité des sexes

    Lors du deuxième segment de la COP-4, la Conférence des Parties a pris note, dans la décision MC-4/10, de la feuille de route pour l’égalité des sexes de la Convention de Minamata, élaborée par le secrétariat en 2021 et soumise à la Conférence des Parties dans le document de travail MC/COP.4/22 sur l’intégration des questions de genre.

    Cette feuille de route est un document évolutif qui intègre déjà les contributions des Parties. Le secrétariat se réjouit de poursuivre sa collaboration avec les Parties et les parties prenantes afin de reconnaître l’importance de ces questions et accueille favorablement toute observation ou contribution supplémentaire à la feuille de route.

    Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter Lara Ognibene, juriste, responsable de programme et point focal pour les questions d’égalité des sexes, à l’adresse suivante : lara.ognibene [at] un.org.

    Première évaluation de l’efficacité

    Lors de sa quatrième réunion, la Conférence des Parties a décidé d’entamer la première évaluation de l’efficacité en adoptant le cadre pour l’évaluation de l’efficacité de la Convention de Minamata défini à l’annexe I de la décision MC-4/11.

    Conformément au cadre adopté, les travaux porteront principalement sur la compilation d’informations et de plans pendant la période intersessions. Les différents axes de travail pour l’élaboration des plans sont décrits ci-dessous. Cette page sera mise à jour régulièrement.

    Groupe scientifique à composition non limitée

    L’article 22 de la Convention de Minamata sur le mercure dispose que la Conférence des Parties (COP) évalue l’efficacité de la Convention au plus tard six ans après sa date d’entrée en vigueur et, par la suite, périodiquement, à des intervalles dont elle décidera.

    Lors de sa quatrième réunion, la Conférence des Parties a décidé d’entamer la première évaluation de l’efficacité en adoptant le cadre pour l’évaluation de l’efficacité de la Convention de Minamata défini à l’annexe I de la décision MC-4/11. La COP a établi un Groupe scientifique à composition non limitée conformément au mandat visé à l’annexe II de cette même décision.

    Chaque Partie peut désigner un membre du Groupe scientifique à composition non limitée. Celui-ci compte actuellement 42 membres. En outre, les experts inscrits sur la liste des experts scientifiques et techniques appuient les travaux du Groupe.

    Le Groupe scientifique à composition non limitée est coprésidé par M. Dominique Bally Kpokro, de la Côte d’Ivoire, et M. Terry Keating, des États-Unis d’Amérique. À ce jour, le Groupe s’est réuni en ligne à six reprises. Il devrait organiser une réunion en personne du 27 au 31 mars 2023 à Genève, en Suisse.

    Au nom des coprésidents du Groupe scientifique à composition non limitée et conformément au cadre adopté pour l’évaluation de l’efficacité, les Parties et autres parties prenantes concernées ont été invitées à donner leur avis sur les projets de documents suivants, qui ont été élaborés par le Groupe pour étayer l’évaluation de l’efficacité :

    • plan de compilation et de synthèse des données de surveillance (y compris les addenda 1 à 4) ;
    • résumé des données disponibles sur les émissions et les rejets.

    Tous les projets de documents sont disponibles en ligne sur l’espace d’examen des documents du Groupe scientifique à composition non limitée. Les Parties et autres parties prenantes concernées qui souhaitent soumettre des observations sur les projets de documents sont invitées à utiliser le modèle d’examen ci-joint et à le soumettre à l’adresse mea-minamatasecretariat [at] un.org avant le 1er mars 2023.

    Les Parties qui ne l’ont pas encore fait sont invitées à désigner un expert qui intégrera le Groupe scientifique à composition non limitée. Les nominations au Groupe peuvent être faites à l’aide du formulaire prévu à cet effet, qui doit être envoyé à l’adresse électronique indiquée ci-dessus. Les Parties et les organisations peuvent également inscrire d’autres experts sur une liste d’experts scientifiques et techniques chargés d’appuyer les travaux du Groupe scientifique à composition non limitée en utilisant le formulaire de nomination correspondant. Les nominations au Groupe scientifique à composition non limitée et à la liste d’experts sont acceptées en permanence, mais le plus rapidement les experts rejoindront le Groupe et plus leur contribution sera précieuse.

    Veuillez contacter le secrétariat pour toute question relative aux travaux du Groupe scientifique à composition non limitée.

    Plan de rapport sur les échanges, l’offre et la demande

    Dans la décision MC-4/11, le secrétariat a été chargé, entre autres, d’élaborer le plan du rapport sur les échanges, l’offre et la demande de mercure, y compris les flux et les stocks de déchets.

    Le processus d’élaboration du plan prévoit au moins deux dates, en principe fin 2022 et au cours du premier trimestre 2023, auxquelles les Parties et les organisations concernées seront invitées à examiner les versions préliminaires du rapport sur les échanges, l’offre et la demande.

    Vous trouverez ci-dessous les principales étapes de l’élaboration du plan pendant la période intersessions :

    26 août 2022 : une lettre de la secrétaire exécutive a été envoyée aux Parties et aux organisations concernées, les invitant à désigner un ou plusieurs experts pour contribuer à l’élaboration du rapport sur le commerce, l’offre et la demande. Les Parties et les organisations peuvent continuer à nommer des experts chargés de participer à ce processus en prenant contact avec le secrétariat à l’adresse mea-minamatasecretariat [at] un.org.

    16-30 septembre 2022 : les experts chargés de contribuer au processus par les Parties et les organisations ont été invités à formuler leurs observations sur le projet initial de plan au cours de cette période.

    Indicateurs à utiliser dans l’évaluation de l’efficacité

    Dans sa décision MC-4/11, la Conférence des Parties (COP) prie le secrétariat de soutenir un processus intersessions visant à affiner la liste des indicateurs qui seront utilisés dans le processus d’évaluation de l’efficacité, en vue d’établir une liste finale d’indicateurs, qu’elle examinera et, éventuellement, adoptera à sa cinquième réunion.

    Afin de soutenir le processus intersessions visant à affiner la liste des indicateurs à utiliser, le secrétariat a préparé un projet de liste affinée d’indicateurs afin de recueillir des commentaires avant le 31 janvier 2023.

    Le secrétariat a organisé une session dédiée à l’occasion de la troisième saison de l’événement Minamata Online, le mercredi 16 novembre 2022 de 13 h 00 à 14 h 00, heure de Genève, afin de présenter le projet de liste affinée d’indicateurs et les informations connexes en matière de soumissions des commentaires, et de répondre aux questions et aux besoins de clarification. L’enregistrement vidéo et la présentation complète de la session sont disponibles ici.

    Toutes les observations reçues sont accessibles sur l’espace de travail en ligne dédié aux indicateurs.

    Sur la base des commentaires reçus, le Secrétariat a élaboré une liste de projets d'indicateurs, qui est disponible ici.

    Contribution Aux Résolutions De L'UNEA

    Pursuant to decision MC-4/12 the Secretariat kept under review the contribution made by the implementation of the Convention to the implementation of relevant resolutions and decisions of UNEA. The Secretariat prepared a mapping document that identifies parts of UNEA resolutions and decisions that are relevant to the implementation of the Convention and provides an update on the status of contributions made so far. The mapping document reviewed resolutions and decisions adopted by UNEA since its first meeting in 2017, which also coincides with the entry into force of the Convention. The mapping document will be available on the Convention’s website soon. The Secretariat will continue updating the mapping document during future intersessional periods and report progress made to the Conferences of the Parties.

    Travaux intersessions antérieurs


    Information pour les participants
    Devenir Partie à la Convention de Minamata Sur Le Mercure

    La Convention de Minamata est entrée en vigueur le 16 août 2017, soit 90 jours après la date de dépôt du 50e instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion. Pour chaque État ou organisation régionale d’intégration économique qui ratifie, accepte ou approuve la Convention ou y adhère après la date de dépôt dudit 50e instrument, la Convention entre en vigueur 90 jours après que l’État ou l’organisation régionale d’intégration économique en question a déposé son instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion. Par conséquent, pour être Parties à la Convention de Minamata au moment de la cinquième réunion de la Conférence des Parties, les pays et les organisations régionales d’intégration économique qui ne l’ont pas encore fait doivent déposer leur instrument de ratification, d’acceptation, d’approbation ou d’adhésion auprès du Secrétaire général des Nations Unies, en sa qualité de dépositaire de la Convention, au plus tard le 1er août 2023. La liste actualisée des Parties peut être consultée sur le site Web de la Convention.

    Inscription

    Les noms, titres et coordonnées des représentants que vous aurez désignés pour assister à la cinquième réunion de la Conférence des Parties (y compris leur adresse postale, numéro de téléphone et adresse électronique) doivent être communiqués au secrétariat en utilisant la plateforme d’enregistrement en ligne Kronos, qui sera disponible à partir du 3 juillet 2023. Le lien permettant d’accéder à la plateforme d’enregistrement et les instructions ont été envoyés aux points focaux des gouvernements nationaux pour la Convention de Minamata sur le mercure et/ou aux missions permanentes auprès du programme des Nations Unies pour l’environnement et des Nations Unies à Genève, ainsi qu’aux adresses électroniques de contact des organisations observatrices.

    En outre, les Parties sont priées d’envoyer au secrétariat, à l’adresse mea-minamatameetings [at] un.org, une lettre de nomination officielle émanant du Ministère des affaires étrangères ou une note verbale émanant de la Mission permanente de la Partie auprès de l’Office des Nations Unies à Genève. La date limite d’inscription à la plateforme en ligne et d’envoi de la lettre de nomination officielle est fixée au 29 septembre 2023 pour toutes les Parties, à l’exception de celles qui demandent une participation aux frais de voyage.

    Les gouvernements observateurs et les organisations observatrices agréés dans le cadre des réunions précédentes de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure sont priés d’envoyer la lettre de nomination signée par le chef de l’entité ou un autre représentant dûment autorisé au secrétariat, à l’adresse mea-minamatameetings [at] un.org. La date limite d’inscription sur la plateforme en ligne et d’envoi de la lettre de nomination est fixée au 29 septembre 2023.

    NOTE : la date limite d’inscription à la plateforme en ligne et d’envoi de la lettre de nomination officielle pour les délégués parrainés est le 1er septembre 2023.


    Veuillez noter que l’achèvement de la procédure d’inscription est subordonné à la soumission de toutes les informations requises et à la confirmation du secrétariat. Les délégués sont invités à ne pas organiser leur voyage avant que le secrétariat ait confirmé leur inscription. Une fois l’inscription validée dans Kronos, chaque membre de la délégation recevra un courrier électronique de confirmation contenant d’autres informations et détails logistiques.

    Lors du processus de nomination des délégués à la réunion, il est vivement encouragé d’assurer une représentation équilibrée entre hommes et femmes au sein des délégations participantes.
    Pouvoirs Des Parties a la Convention de Minamata

    Pour participer à la prise de décision lors de la réunion, les Parties doivent être accréditées. Les pouvoirs du chef de délégation, des représentants suppléants et des conseillers sont délivrés soit par le Chef d’État ou de gouvernement, soit par le Ministre des affaires étrangères. Toute organisation d’intégration économique régionale doit être munie de pouvoirs délivrés par l’autorité compétente de l’organisation. Tout changement dans la composition de la délégation devra être transmis selon la même procédure.

    Des modèles de pouvoirs sont disponibles en arabe, chinois, anglais, français, russe and espagnol.

    Les originaux des pouvoirs doivent être soumis au secrétariat au plus tard vingt-quatre heures après l’ouverture de la réunion (c’est-à-dire avant 10 heures le mardi 31 octobre 2023). Les Parties sont invitées à soumettre les originaux ou les versions électroniques des pouvoirs de préférence avant le 1er octobre 2023, afin de faciliter la procédure de vérification, à l’adresse suivante :

    The Executive Secretary
    Secretariat of the Minamata Convention on Mercury
    United Nations Environment Programme
    Avenue de la Paix 8-14, 1211
    Genève 10, Suisse

    Si elles ne l’ont pas fait préalablement, les Parties peuvent remettre les originaux des pouvoirs de leurs représentants au bureau d’enregistrement à leur arrivée sur le lieu de la réunion, le premier jour de la réunion.

    Des copies électroniques anticipées des pouvoirs peuvent être envoyées à mea-minamatameetings [at] un.org.

    Assistance Aux Voyages

    Une assistance financière peut être disponible pour soutenir la participation d'un participant par Partie de pays en développement et Partie à économie en transition éligible. L’assistance comprendra une indemnité journalière de subsistance au taux des Nations Unies et un billet aller-retour. Le participant parrainé doit être clairement désigné dans la lettre de nomination officielle.

    Important : la date limite d’inscription à la plateforme en ligne et d’envoi de la lettre de nomination officielle pour les délégués parrainés est le 1er septembre 2023. Il est recommandé de s’inscrire à l’avance.

    Une fois leur participation confirmée, les participants parrainés recevront des instructions supplémentaires sur l’organisation de leur voyage. Les voyages aériens seront organisés conformément aux règlements des Nations Unies, par les moyens les plus économiques et les plus directs possibles dans tous les cas. Veuillez noter qu’il n’est pas autorisé d’apporter des modifications aux billets d’avion après leur émission.

    Afin de faciliter le paiement de l’indemnité journalière de subsistance sur place, les participants parrainés devront remettre des copies de leur passeport et de leur carte d’embarquement au personnel du secrétariat à l’endroit et à l’heure indiqués pendant la réunion. Pour toute question relative au voyage et à l’indemnité journalière de subsistance, les participants parrainés sont invités à contacter le secrétariat à l’adresse suivante : mea-minamatameetings [at] un.org.

    Hébergement

    Veuillez noter que le Centre d’accueil de la Genève internationale (CAGI) peut prendre en charge l’hébergement des représentants de gouvernements et d’ONG non financés participant à la COP-5. Veuillez consulter le site Web du CAGI website pour plus de détails sur les critères d’éligibilité et les conditions applicables.

    Il incombe aux participants de prendre leurs propres dispositions en matière d'hébergement avant la réunion et de couvrir les frais encourus. Le Secrétariat encourage toutes les parties à prendre ces dispositions le plus tôt possible.

    Une liste actualisée des hôtels offrant des tarifs préférentiels aux Nations Unies est disponible ici.

    Observateurs

    Conformément au paragraphe 6 de l’article 23 de la Convention de Minamata, tout organe ou organisme, national ou international, gouvernemental ou non gouvernemental, compétent dans les domaines visés par la présente Convention et qui a informé le secrétariat de son souhait de se faire représenter à une réunion de la Conférence des Parties en qualité d’observateur peut être admis à y prendre part à moins qu’un tiers au moins des Parties présentes n’y fassent objection.

    Les organisations dont la participation a été approuvée lors des réunions précédentes de la Conférence des Parties ne doivent pas soumettre à nouveau leur demande d’admission. Voir les organisations énumérées dans les documents UNEP/MC/COP.1/INF/16, UNEP/MC/COP.2/INF/19, UNEP/MC/COP.3/INF/27 and UNEP/MC/COP.4/INF/28-Rev.1.

    Les organisations devaient soumettre au secrétariat par courrier électronique, à l’adresse mea-minamatameetings [at] un.org et au moins deux mois avant l’ouverture de la réunion, une demande d’admission en tant qu’observateur aux réunions de la COP attestant qu’elles sont compétentes dans les domaines visés par la Convention. Le secrétariat examinera les demandes pour vérifier qu’elles sont complètes et conformes aux exigences de la Convention. Les candidatures retenues seront soumises à la COP-5.

    De plus amples informations concernant la participation des observateurs aux réunions de la Conférence des Parties sont disponibles à l’adresse suivante : mercuryconvention.org/Meetings/Observers.

    Informations complémentaires sur les observateurs

    L’article 6 du règlement intérieur de la Conférence des Parties prévoit que l’Organisation des Nations Unies, ses institutions spécialisées, l’Agence internationale de l’énergie atomique ainsi que tout État non Partie à la Convention et les organismes gérant le mécanisme visé au paragraphe 5 de l’article 13 de la Convention peuvent, sur l’invitation du Président, participer sans droit de vote aux délibérations d’une réunion, à moins qu’un tiers au moins des Parties présentes à la réunion n’y fasse objection.

    L’article 7 prévoit que tout organe ou organisme, national ou international, gouvernemental ou non gouvernemental, admis en qualité d’observateur peut, sur l’invitation du Président, participer sans droit de vote aux délibérations des réunions portant sur des questions qui présentent un intérêt direct pour l’organe ou l’organisme qu’ils représentent, à moins qu’un tiers au moins des Parties présentes à la réunion n’y fasse objection.

    Sur l’invitation du Président, les observateurs peuvent intervenir oralement. Le nombre d’interventions orales lors de la réunion dépend du temps disponible. En ce qui concerne les ONG, la préférence est accordée à celles qui s’expriment au nom de groupes d’organisations ou de coalitions. Des déclarations écrites peuvent également être soumises dans l’une des langues officielles des Nations Unies (anglais, arabe, chinois, espagnol, français ou russe).

    Médias

    Des professionnels des médias qui représentent des organismes de presse reconnus (officiellement enregistrées en tant qu'organismes de presse dans un pays reconnu par l'Assemblée générale des Nations Unies) on été invités à assister à la cinquième réunion de la Convention de Minamata COP-5 qui se tiendra à Genève, en Suisse, du 30 octobre au 3 novembre 2023. A cours du processus d'accréditation, chaque journaliste s'est vu remettre une accréditation lui permettant d'accéder aux sessions plénières, aux événements parallèles et à la zone d'exposition.

    L’admission des médias est régie par les Directives relatives à l’accréditation et à l’accès des médias.

    Une accréditation a été accordée après réception d’une carte de presse en cours de validité et d’un dossier comprenant les éléments suivants :

    1. Le Formulaire D’Accréditation dûment rempli ;
    2. Lune lettre de mission sur papier à en-tête officiel d’un organe de presse signée par le rédacteur en chef ou le chef de bureau et précisant le nom et la fonction du journaliste. Les lettres ou courriers électroniques non signés seront refusés ;
    3. une photocopie d’une carte de presse/permis de travail en cours de validité ; et
    4. une photocopie du passeport/de la carte d’identité nationale.

    Veuillez soumettre le formulaire d’accréditation et les documents énumérés ci-dessus au secrétariat dès que possible par l’intermédiaire de la responsable de la communication et de la gestion des connaissances, Anna García Sans, à l’adresse suivante : anna.garcia [at] un.org.

    Veuillez noter que la double accréditation n’est pas autorisée (par exemple, en tant que journaliste et délégué ou en tant que journaliste et organisation non gouvernementale).

    Visas

    Les participants sont responsables de l’obtention de tout visa nécessaire pour entrer en Suisse ainsi que de tout visa de transit. Les visas doivent être obtenus avant l’arrivée. Veuillez noter qu’un visa Schengen est nécessaire même pour transiter par les pays européens de l’espace Schengen. Les délais de traitement des demandes de visa pouvant varier, il est fortement recommandé de soumettre ces demandes suffisamment à l’avance. De plus amples informations sont disponibles sur le site du Département fédéral des affaires étrangères de la Confédération suisse..

    Sur demande, le secrétariat peut fournir des lettres d’attestation pour l’obtention de visas.

    Lieu

    La cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-5) se tiendra à Genève, en Suisse, du lundi 30 octobre au vendredi 3 novembre 2023. Des consultations régionales et d’autres réunions préparatoires seront organisées dans l’après-midi du dimanche 29 octobre 2023.

    La réunion se tiendra à l’adresse suivante :

    Centre International de Conférences Genève (CICG) – Geneva International Conference Centre
    Rue de Varembé 17. 1211 Genève 20, Suisse
    Tél. : + 41 (0) 22 791 91 11, Fax : + 41 (0) 22 791 90 64
    Site Web : www.cicg.ch

    Accès à l’internet

    L’accès gratuit à l’internet sans fil est disponible dans toutes les salles de conférence et de réunion ainsi que dans les espaces publics du CICG.

    Restaurants / Services de restauration

    Le Centre International de Conférences de Genève proposera des services de restauration pour le déjeuner au bar et au restaurant situés au rez-de-chaussée et au premier étage. D’autres cafés, restaurants et magasins sont accessibles à pied depuis le lieu de réunion.

    Services bancaires

    Des services bancaires sont disponibles dans les environs, l’agence bancaire la plus proche étant UBS Switzerland AG Vermont-Nations, située au chemin Camille-Vidart 17b, 1202 Genève.

    Inscription Sur Place et Délivrance Des Badges

    Les participants sont priés de s’inscrire en ligne avant la réunion et d’obtenir leur badge au bureau d’inscription sur place, sur présentation d’un des documents d’identité valides suivants, en alphabet Latin:

    • passeport national en cours de validité délivré par un gouvernement reconnu par les Nations Unies ;
    • carte d’identité nationale en cours de validité délivrée par un État de l’espace Schengen ;
    • Vdocument de voyage valide reconnu par les Nations Unies.

    Le guichet d’inscription est situé au rez-de-chaussée du Centre International de Conférences de Genève et sera ouvert aux heures suivantes :

    • Dimanche 29 octobre: de 10 h 00 à 17 h 00.
    • Du lundi 30 octobre au vendredi 3 novembre: : de 8 h 00 à 17 h 00.

    L’accès au lieu de la réunion est subordonné à la présentation d’un badge valide. Pour des raisons de sécurité, le port du badge de conférence est obligatoire à tout moment pour accéder au lieu et aux salles de réunion. Toute perte d’un badge de conférence doit être immédiatement signalée au comptoir d’inscription.

    Nous encourageons les délégués à obtenir leur badge de conférence ou à s’inscrire avant le matin du 30 octobre afin de limiter les délais d’attente le jour de l’ouverture officielle.

    Seuls les noms des participants dûment inscrits seront inclus dans la liste des participants à la réunion.

    Calendrier

    La COP-5 sera officiellement ouverte le lundi 30 octobre 2023 à 10 h 00. Les sessions plénières de la réunion se tiendront tous les jours de 10 h 00 à 13 h 00 et de 15 h 00 à 18 h 00. Pour plus d’informations, veuillez vous reporter à l’ordre du jour provisoire annoté, disponible sur la page Web consacrée à la COP-5.

    Les sessions plénières de la réunion seront retransmises en direct en anglais sur la page Web et la chaîne YouTube de la COP-5.

    Code de Conduite

    Comme indiqué dans la communication de la Secrétaire exécutive du 11 janvier 2023, l’Organisation des Nations Unies a publié un code de conduite visant à prévenir le harcèlement, y compris le harcèlement sexuel, lors des événements du système des Nations Unies, ce qui englobe les réunions, les conférences, les événements parallèles, les ateliers et autres manifestations organisées dans le cadre de la Convention de Minamata sur le mercure. Le secrétariat de la Convention de Minamata s’engage à permettre la tenue d’événements auxquels chacun peut participer dans un environnement inclusif, respectueux et sûr. Les délégués sont invités à se familiariser avec ce document.

    Pour Une Conférence Des Parties Plus Respectueuse de L’Environnement

    Le secrétariat de la Convention de Minamata a pris des mesures pour améliorer et promouvoir la durabilité environnementale de ses activités, y compris dans la préparation et la conduite de ses réunions.

    La cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata (COP-5) se déroulera conformément aux efforts du secrétariat en matière de durabilité environnementale. Un certain nombre de mesures seront mises en place pour réduire l’incidence de la COP-5 sur l’environnement et compenser les émissions de gaz à effet de serre inévitables qui en découlent.

    En concertation avec le Centre International de Conférences de Genève (CICG), le secrétariat examinera des mesures visant à réduire les répercussions de ses services sur l’environnement.

    Tous les participants ont un rôle essentiel à jouer dans la réduction de l’empreinte environnementale de la COP-5, et votre appui à cet effort essentiel sera particulièrement apprécié.

    Mesures en faveur de la durabilité qui seront adoptées par le secrétariat de la Convention de Minamata

    1. Réduire les déchets: la COP-5 visera à réduire les déchets sur le lieu de la réunion, en collaboration avec le CICG et les services de restauration. Les participants sont vivement encouragés à apporter des récipients réutilisables (tasses, gobelets, bouteilles) qu’ils pourront utiliser à la cafétéria et aux stations d’hydratation situées sur le site.
    2. Réunion sans papier: la réunion se déroulera sans papier et, par conséquent, aucun document imprimé ne sera disponible. Les documents d’avant-session seront disponibles sur le site Web de la réunion et les documents de session (tels que les documents de salle de conférence) seront disponibles électroniquement sur la page Web de la COP-5. Le fait de ne pas utiliser de papier permet de réduire considérablement le coût et l’empreinte carbone de la réunion.

    Mesures proposées pour rendre la COP-5 plus respectueuse de l’environnement*

    Les participants qui organisent eux-mêmes leur voyage à destination et en provenance de Genève sont encouragés à prendre les mesures suivantes :

    • calculer les émissions de CO2 liées à leur voyage en utilisant le calculateur d’émissions de vol de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) ;
    • compenser leurs émissions en utilisant la plateforme de compensation carbone des Nations Unies et en envoyant une copie de l’attestation au secrétariat à l’adresse mea-minamatameetings [at] un.org afin d’aider à suivre les progrès accomplis pour parvenir à la neutralité climatique de la COP-5 ;
    • remplacer les vols courts par des trajets en train dans la mesure du possible ;
    • opter pour des itinéraires directs afin de prévenir les émissions supplémentaires liées aux décollages et atterrissages multiples ;
    • opter volontairement pour une classe de vol moins onéreuse afin d’éviter l’empreinte plus élevée des voyages en classe affaires ;
    • utiliser des moyens de transport durables, y compris le bus, le vélo, la marche à pied ou le covoiturage pour les trajets locaux dans la mesure du possible ;
    • privilégier dans la mesure du possible les repas à base de plantes, produits localement, de saison ou éco-certifiés ;
    • rechercher des hébergements qui disposent d’un programme d’accueil écologique ou qui ont obtenu une éco-certification ;
    • séjourner dans des établissements situés à proximité du lieu de la réunion ;
    • réduire les déchets alimentaires et autres ;
    • participer au programme de recyclage mis en place sur le lieu de la réunion.
    Santé

    Des services de premiers soins et de soins médicaux d’urgence sont disponibles au Centre International de Conférences de Genève.

    Les délégués atteints d’une maladie chronique doivent emporter tous les médicaments et articles médicaux nécessaires pendant toute la durée du voyage, dans leur emballage d’origine, clairement étiqueté.

    Il est conseillé aux délégués de souscrire une assurance médicale avec une couverture appropriée à l’étranger, c’est-à-dire accident, maladie, rapatriement médical et décès. Les Nations Unies ne prennent pas en charge l’assurance-vie ou l’assurance médicale des participants. Par conséquent, il incombe aux participants ou à leur gouvernement de contracter une assurance adéquate avant de se rendre en Suisse.

    COVID-19

    Il incombe à chaque participant de se familiariser avec les restrictions de voyage liées à la pandémie de coronavirus (COVID-19) dans le pays d’origine, y compris pour le transit et le retour. Les sites Web suivants fournissent des informations sur les conditions d’entrée en Suisse :

    Des mesures de précaution et d’hygiène appropriées seront mises en place sur le lieu de la réunion, conformément aux exigences des Nations Unies et du gouvernement suisse. La situation liée à la COVID-19 sera suivie de près avant et pendant la réunion. Le secrétariat recommande vivement que tous les participants à la réunion de la Conférence des Parties soient entièrement vaccinés contre la COVID-19.

    Les participants ayant des problèmes de mobilité qui nécessitent des dispositions particulières sont invités à prendre contact avec le secrétariat de la Convention de Minamata avant la réunion à l’adresse suivante : mea-minamatameetings [at] un.org.

    Plus d'informations

    Santéhébergement Hôtelier

    Il incombe aux participants de prendre leurs propres dispositions en matière d’hébergement avant la réunion et d’assumer les frais encourus. Le secrétariat encourage toutes les Parties à s’organiser dès que possible.

    Une liste actualisée des hôtels offrant des tarifs préférentiels aux Nations Unies est disponible ici.

    Liste Des Participants

    Une liste provisoire des participants à la COP-5 sera préparée par le secrétariat et publiée sur le site Web de la Convention de Minamata. Il est rappelé aux délégués que la liste des participants tient compte des informations fournies par les délégués au moment de leur inscription et que leur inclusion dans la liste des participants est subordonnée à leur inscription officielle.

    Monnaie et Taux de Change

    Franc suisse (CHF). Taux de change moyens au 14 juin 2023 : 1 dollar des États-Unis ~ 0,9043 CHF, 1 euro ~ 0,9767 CHF. Les principales cartes de crédit sont acceptées dans la plupart des hôtels et restaurants de Suisse.

    Électricité

    Les participants sont priés d’apporter leurs propres adaptateurs électriques.

    Tension : 220 volts.
    Fréquence : 50 Hz.
    Prise de courant : C (CEE 7/16), J

    Fuseau Horaire

    La Suisse se trouve dans le fuseau horaire CET (UTC + 1).

     

    Réunions régionales

    Les réunions préparatoires régionales en ligne suivantes sont prévues en 2023 :

    Groupe régional Dates et informations Lieu
    Afrique Complexe Gigiri des Nations Unies à Nairobi, Kenya
    Asie-Pacifique CESAP Bangkok, Thaïlande
    États d’Europe de l’Est Erevan, Arménie
    Amérique latine et Caraïbes Brasilia, Brésil

    De plus amples informations seront fournies dans un avenir proche.

    UNEP SPP regional meetings  

    The Minamata Convention on Mercury and the UNEP science policy panel on chemicals, waste and prevention of pollution (SPP) have cooperated to hold back-to-back regional meetings. 

    The Minamata COP-5 regional preparatory meetings will be immediately followed by the SPP ad hoc Open Ended Working Group (OEWG) meetings, whose aim is to undertake strategic discussions to prepare for the second session of the OEWG, scheduled for 11-15 December 2023 in the Dead Sea, Jordan (see full schedule of OEWG meetings here).  

    Both bodies worked collaboratively to ensure efficiency in the use of resources and consistency in the application of environmental positive practices for meetings. 

    Événements de la COP5

    Les événements de la COP-5 constituent une plateforme informelle permettant aux Parties et aux observateurs de partager des informations et de porter les progrès réalisés dans les domaines de la technologie, de la recherche et de la politique à l’attention des Parties et de la communauté mondiale au service de laquelle œuvre la Convention.

    Dans le cadre de la préparation de la cinquième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-5), organisée du 30 octobre au 3 novembre 2023 à Genève, en Suisse, un appel à propositions relatif aux événements de la COP-5 a été ouvert du lundi 19 mai 2023 au vendredi 23 juin 2023.

    Deux types d’événements sont proposés dans le cadre de la COP-5 :

    • événements en ligne : ceux-ci dureront une heure et se dérouleront virtuellement sur la plateforme WebEx. Les événements en ligne se tiendront la semaine du 9 au 13 octobre ;
    • les sessions de type « Laboratoire de connaissances » dureront 45 minutes et seront organisées dans un espace ouvert qui se veut aussi simple que possible pour limiter les coûts à charge des organisateurs. Les sessions se dérouleront sur le lieu de la COP-5, pendant la pause déjeuner et seulement certains jours. Le nombre de places est très limité.

    Soumissions

    L’appel s’adresse aux Parties, aux principaux groupes et aux parties prenantes inscrits à la COP-5 ou dont la participation a été approuvée lors des réunions précédentes de la Conférence des Parties.

    Veuillez lire attentivement les Directives à l’intention des organisateurs (en anglais).

    Les organisateurs qui souhaitent s’inscrire aux événements en ligne sont priés d’utiliser le formulaire de candidature (annexe A des Directives) et de l’envoyer à l’adresse mea-minamatasecretariat [at] un.org, avec copie à richard.gutierrez [at] un.org, en indiquant dans l’objet du message : « Événements en ligne de la COP-5 ».

    Les organisateurs intéressés par les sessions de type « Laboratoire de connaissances » sont priés d’envoyer un courrier électronique à l’adresse ci-dessus, en y joignant une description de l’événement et en expliquant dans quelle mesure il est conforme aux Directives, et en indiquant dans l’objet du message : « Laboratoire de connaissances de la COP-5 ».

    Les candidatures doivent être soumises au plus tard le 23 juin 2023 (heure de Genève). Les candidatures reçues après la date limite ne seront pas examinées.

    Knowledge Lab sessions

    COP-5 events are an informal platform for Parties and observers to share information and bring knowledge to advances in technology, research, and policy to the attention of Parties and to the global community that the Convention serves. Two types of COP-5 events are offered: online events and Knowledge Lab sessions.

    Knowledge Lab sessions are 45-minutes in duration, with an open space set-up that is envisaged to be simple and straightforward, and for minimal cost to the organizers. The sessions will take place at the COP-5 venue, during lunch break, and only on specific days. There are very limited slots for the sessions. Please read the Call for Knowledge Lab Proposals carefully and note that the deadline to submit applications has been extended to Friday, 25 August 2023.

    Laboratoires de connaissances (3 novembre)

    Laboratoires de connaissances

    Le dernier jour de la COP-5, nos organisateurs ont continué à partager des perspectives précieuses avec les participants. Les thèmes abordés vendredi portaient sur les progrès de la recherche sur l’accumulation du mercure, l’apprentissage et l’engagement de la jeune génération en matière de prévention du mercure, et la manière dont la formation doctorale peut faciliter l’élimination progressive du mercure.

    Le Secrétariat de la Convention de Minamata se félicite du travail de tous les organisateurs et présentateurs qui ont proposé ces douze sessions informatives, vivantes et variées. Un grand merci également à tous les participants qui ont pris part à ces activités.

    Alors que les laboratoires de connaissances de la COP-5 sont arrivés à leur terme, l’engagement à tourner la page du mercure (#MakeMercuryHistory) reste plus fort que jamais. Pour en savoir plus sur la Convention et rester informé, inscrivez-vous à notre liste de diffusion.

    To Top

    Laboratoires de connaissances (2 novembre)

    Laboratoires de connaissances

    Les trois laboratoires de connaissances du jeudi 2 ont permis aux participants de prendre part à des discussions sur des sujets plus vastes : l’exploration continue de l’utilisation du mercure dans les traitements médicaux, les nouvelles possibilités de gestion des résidus de mercure et la manière dont les considérations de genre ont été intégrées au processus d’élimination progressive du mercure.

    Le vendredi, les trois dernières sessions de la COP-5 permettront aux participants d’approfondir les sujets relatifs à la prévention du mercure par le biais d’échanges vivants et passionnants. Le programme complet est disponible ici.

    To Top

    Laboratoires de connaissances (1er novembre)

    Laboratoires de connaissances

    Plusieurs laboratoires de connaissances à visée informative ont étoffé le programme de la troisième journée de la COP-5. Deux sessions ont été consacrées à l’exploitation artisanale et à petite échelle de l’or, un laboratoire s’est penché sur les effets de la Convention sur les communautés autochtones de l’Arctique et de l’Amazonie, et une autre session a été consacrée à la transition vers des soins dentaires sans mercure.

    Alors que nous entrons dans la dernière partie de la COP-5, nous vous invitons à participer à ces discussions instructives afin de mieux comprendre les pratiques sans mercure les plus récentes. Pour plus d’informations sur les sujets et les organisateurs, veuillez consulter le programme des laboratoires de connaissances.

    To Top

    Laboratoires de connaissances (31 octobre)

    Laboratoires de connaissances (31 octobre)

    Les laboratoires de connaissances sont conçus pour stimuler la discussion et l’échange d’informations lors de la COP-5 de la Convention de Minamata.  D’une durée de 45 minutes chacune, ces sessions sont généralement organisées avec une configuration en open space afin de permettre des interactions simples et directes entre les organisateurs et le public.

    Des déclarations touchantes des femmes autochtones aux échanges passionnants sur la production de PVC sans mercure, ces sessions du mardi 31 octobre ont donné le coup d’envoi de la série de douze laboratoires de connaissances prévus pendant la COP-5. Pour plus d’informations sur les sujets et les organisateurs, veuillez consulter le programme des laboratoires de connaissances.

    To Top

    Le mercure dans les cosmétiques : ce qui se cache derrière

    COP-5 special event

    Les consommateurs ignorent souvent que les produits d’éclaircissement de la peau contiennent des substances chimiques nocives, dont le mercure. La remise en question de la normalisation de l’éclaircissement de la peau et la remise en cause de la perpétuation de normes culturelles néfastes ont fait l’objet d’un événement spécial co-organisé par le Fonds pour l’environnement mondial et le PNUE, qui s’est tenu le mardi 31 octobre sur le site de la COP-5.

    Le marché mondial des cosmétiques étant en pleine expansion (croissance de 14 % en 2022) et la majorité des produits d’éclaircissement de la peau dépassant les limites fixées par la Convention de Minamata sur le mercure, il est essentiel d’éliminer l’utilisation du mercure dans les produits d’éclaircissement de la peau pour répondre aux exigences de la Convention.

    Voir l’enregistrement vidéo de l’événement.

    To Top

    Une décennie d’engagement mondial pour tourner la page du mercure

    Evénement du 10ème anniversaire

    À l’occasion du 10e anniversaire de la signature de la Convention de Minamata, cet événement a permis de faire entendre les points de vue des parties prenantes concernées. Centrés sur l’aspect humain, leurs témoignages au sujet des progrès réalisés par la Convention au cours des dix dernières années avaient une visée commémorative mais se voulaient également porteurs d’espoir.

    Des voix diverses s’y sont exprimées, notamment celles de représentants des Parties, d’ONG, de mécanismes financiers, de peuples autochtones et d’artistes engagés dans la défense de l’environnement. Tous les participants ont été invités à réfléchir à ce que la Convention signifie pour eux.

    Regardez la retransmission en direct de l’événement.

    To Top

    Projection du film Minamata

    Projection du film Minamata

    La projection du film Minamata, organisée conjointement avec le Réseau environnement de Genève, a eu lieu sur le site de la COP-5 le dimanche 29 octobre (18h15 CEST), en présence du réalisateur Andrew Levitas, de membres de la Minamata Disease Mutual Aid Society et de la Secrétaire exécutive Monika Stankiewicz.

    « Minamata » retrace les efforts du photographe W. Eugene Smith qui a documenté les effets dévastateurs de l’empoisonnement au mercure dans les communautés côtières du Japon dans les années 1970.

    Regardez la retransmission en direct de leurs discours d’ouverture ici.

    To Top

    Réunion régionale de l’Amérique latine et des Caraïbes pour la préparation de la COP-5

    GRULAC réunion

    La réunion régionale préparatoire de l’Amérique latine et des Caraïbes pour #MinamataCOP5 s’est tenue à Brasilia (Brésil), du 5 au 6 octobre.

    Un grand merci aux coprésidents Osvaldo Patricio Álvarez Pérez (Chili) et Cheryl Eugene-St.Romain (Sainte-Lucie), ainsi qu’à l’actuelle coordinatrice du GRULAC-Environnement, Ana Elizabeth Valdés de Sperisen (Guatemala), pour avoir dirigé les débats lors des réunions d’information et des discussions sur l’ordre du jour.

    En savoir plus sur les autres réunions préparatoires régionales de la COP-5.

    To Top

    Réunion préparatoire régionale des organisations autochtones d’Amérique latine en vue de la COP-5

    Réunion des organisations autochtones d’Amérique latine

    La réunion des organisations autochtones d’Amérique latine en vue de la préparation de la #MinamataCOP5 s’est tenue à Brasilia (Brésil), le 4 octobre.

    La réunion a été accueillie par le gouvernement brésilien et le soutien financier pour la participation des organisations autochtones a été apporté par l’Australie, la Norvège et la Suède.

    En savoir plus sur les réunions préparatoires régionales en vue de la COP-5.

    To Top

    Réunion régionale des États d’Europe de l’Est pour la préparation de la COP-5

    Réunion des États d’Europe de l’Est

    La réunion préparatoire régionale des États d’Europe de l’Est pour la #MinamataCOP5 s’est tenue à Erevan (Arménie), du 18 au 19 septembre.

    Un grand merci aux coprésidentes Anahit Aleksandryan (Arménie) et Claudia-Sorina Dumitru (Roumanie), présidente de la COP-5, pour avoir dirigé les débats lors des réunions d’information et des discussions sur l’ordre du jour.

    En savoir plus sur les autres réunions préparatoires régionales de la COP-5.

    To Top

    Réunion régionale préparatoire de l’Afrique en vue de la COP-5

    Réunion régionale de l’Afrique groupe

    La réunion régionale préparatoire de l’Afrique à la #MinamataCOP5 s’est tenue à Nairobi (Kenya), du 12 au 13 septembre.

    Un grand merci aux coprésidents Roger Baro (Burkina Faso) et Oarabile Serumola (Botswana) pour avoir dirigé les débats lors des réunions d’information et des discussions sur l’ordre du jour.

    En savoir plus sur les autres réunions préparatoires régionales de la COP-5.

    To Top

    Réunion régionale préparatoire de l’Asie-Pacifique en vue de la COP-5

    Réunion régionale de l’Asie-Pacifique Asia Pacific groupe

    La première réunion préparatoire régionale pour la #MinamataCOP5 vient de s’achever à Bangkok (Thaïlande) (5-6 septembre).

    Un grand merci aux coprésidents de la région Asie-Pacifique, Syed Mujtaba Hussain (Pakistan) et Saeed A. Alzahrani (Arabie Saoudite), pour avoir dirigé les débats lors des réunions d’information et des discussions sur l’ordre du jour de la COP-5.

    En savoir plus sur les autres réunions préparatoires régionales de la COP-5.

    To Top
    Streaming
    Monday 30 October - morning session
    Ceremonial Opening 
    • Ms. Katrin Schneeberger, State Secretary, Director of the Federal Department of the Environment, Transport, Energy and Communications, Switzerland
    • Ms. Elizabeth Mrema, Deputy Executive Director of the United Nations Environment Programme
    • Ms. Monika Stankiewicz, Executive Secretary of the Minamata Convention
    • Ms. Claudia-Sorina Dumitru, President of the fifth meeting of the Conference of the Parties
    Item 1: Opening of the meeting [statements expected]
    Item 2(b): Organization of work
    Item 2(c): Election of officers
    Item 2(d): Report on the credentials
    Item 3: Rules of Procedure
    Item 4(l): Financial rules
     

      Monday 30 October - afternoon session
      Item 4 (g) (i): Global Environment Facility
      Item 4 (g) (ii): Specific International Programme to Support Capacity-Building and Technical Assistance
      Item 4 (g) (iii): Review of the financial mechanism
      Item 4 (h): Capacity-building, technical assistance and technology transfer
      Item 4 (c): Artisanal and small-scale gold mining
       

      Tuesday 31 October - morning session
      Item 4 (c): Artisanal and small-scale gold mining (cont.)
      Item 6: Programme of work and budget
      Item 4 (j): National reporting
      Item 4 (i): Implementation and Compliance Committee
       

        Tuesday 31 October - afternoon session
        Item 2 (f): Mercury waste: consideration of the relevant thresholds
        Item 2 (k): Effectiveness evaluation
        Item 4 (a): Mercury supply sources and trade
        Item 4 (d): Emissions of mercury
         

          Wednesday 1 November - morning session
          Item 4 (h): Capacity building, technical assistance and technology transfer​
          Item 4 (e): Releases​
          Item 4 (m): Gender​
          Item 4 (n): Knowledge management​
          Item 4 (o): Mercury and Kunming-Montreal Global Biodiversity Framework​
           

            Wednesday 1 November - afternoon session
            Item 5: International cooperation and coordination
            Item 4 (g)(iii): Review of the financial mechanism​ (cont.)
            Reopening of other agenda items​
             

              Thursday 2 November - morning session
              Item 2 (d): Credentials 
              Item 4 (o): Mercury and Kunming Montreal Global Biodiversity Framework
              Item 4 (k): Effectiveness evaluation
              Item 4 (c): Artisanal and small-scale gold mining
              Item 4 (a): Mercury supply sources and trade

               

                Thursday 2 November - afternoon session
                Item 4 (a): Mercury supply sources and trade (cont)

                 

                  Friday 3 November - morning session
                  Item 2 (c): Election of officers
                  Item 4 (b): Mercury-added products and manufacturing processes: Amendments to annexes A and B
                  Item 4 (a): Mercury supply sources and trade
                  Item 4 (j): National reporting

                   

                    Friday 3 November - afternoon session
                    Item 4 (f): Mercury waste: consideration of the relevant thresholds
                    Item 6: Programme of work and budget
                    Item 7: Venue and dates of the sixth meeting of the Conference of the Parties
                    Item 8: Other matters
                    Item 9: Adoption of the report of the meeting
                    Item 10: Closure of the meeting