Peuples Autochtones

La plateforme des peuples autochtones de la Convention de Minamata sur le mercure vise à rassembler les voix autochtones afin de promouvoir la participation pleine et effective des peuples autochtones aux travaux de la Convention de Minamata visant à mettre fin à la pollution par le mercure.

En mars 2022, la quatrième réunion de la Conférence des Parties (COP-4) a appelé les Parties à impliquer les peuples autochtones, les communautés locales et les autres parties prenantes concernées dans l’élaboration et la mise en œuvre de plans d’action nationaux visant à lutter contre l’utilisation du mercure dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle de l’or (ASGM). La COP-4 a également demandé au Secrétariat de rassembler les points de vue sur les besoins et les priorités des peuples autochtones et des communautés locales en ce qui concerne l’utilisation du mercure dans les ASGM (voir décision MC-4/4).

La COP-4 a également demandé au Secrétariat de continuer à sensibiliser et à rassembler des connaissances sur les liens entre la pollution par le mercure, la biodiversité et le changement climatique, et l’a chargé d’élaborer un rapport sur la manière dont la Convention de Minamata peut contribuer au Cadre mondial pour la biodiversité, qui devrait être adopté lors de la COP-15 sur la biodiversité qui se tiendra à Montréal (Canada) en décembre 2022 (voir la décision MC-4/12).

L’ASGM est la plus grande source d’émissions et de rejets de mercure dans l’environnement. Le mercure utilisé dans l’ASGM a un impact direct sur la santé, les moyens de subsistance et la culture des populations autochtones qui participent à l’exploitation minière ou qui vivent à proximité des sites d’ASGM.

Même les populations autochtones qui vivent loin des sites d’ASGM sont également touchées de manière disproportionnée par la pollution au mercure en raison de leur lien étroit avec la nature et d’un régime alimentaire qui repose principalement sur le poisson et d’autres animaux aquatiques connus pour accumuler des niveaux élevés de mercure.

La plateforme des peuples autochtones de la convention de Minamata sur le mercure est créée pour faciliter la participation des peuples autochtones aux processus susmentionnés et aux autres travaux pertinents de la Convention de Minamata. La plateforme se veut un espace ouvert et inclusif pour rassembler les perspectives des peuples autochtones et promouvoir leur participation pleine et effective aux travaux de la Convention de Minamata.

Click here to join the Facebook group on Indigenous Peoples and mercury pollution

S’impliquer


Veuillez contacter le mea-minamatasecretariat [at] un.org (Secrétariat de la Convention de Minamata) pour en savoir plus sur la manière de procéder :

  • Contribuer à l’élaboration d’une enquête visant à évaluer les besoins et les priorités des peuples autochtones en ce qui concerne l’utilisation du mercure dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle de l’or.
  • Contribuer à l’élaboration d’un document sur la surveillance du mercure sur et autour des sites d’exploitation artisanale de l’or.
  • Contribuer à un rapport sur les impacts socio-économiques de la pollution par le mercure sur la pêche et sur la manière dont les populations autochtones sont affectées.
  • Devenez observateur à la COP de Minamata et rejoignez la communauté mondiale qui lutte contre la pollution par le mercure.

Actualités


 

Réunion des organisations autochtones d’Amérique latine en préparation de la cinquième réunion de la Conférence des Parties (COP-5) à la Convention de Minamata sur le mercure

Les organisations autochtones d’Amérique latine se réuniront à Brasilia le 4 octobre pour préparer la prochaine COP-5 de la Convention de Minamata sur le mercure. La réunion permettra de faciliter la coordination entre les organisations autochtones, en particulier sur les questions liées à l’utilisation du mercure dans l’exploitation artisanale et à petite échelle de l’or, et facilitera le partage d’expériences pour renforcer la participation des peuples autochtones à la mise en œuvre de la Convention. La réunion sera accueillie par le gouvernement brésilien et le soutien financier pour la participation des organisations autochtones a été fourni par l’Australie, la Norvège et la Suède.

Impacts socio-économiques de la pollution par le mercure sur la pêche et les moyens de subsistance

La nouvelle étude, sous-titrée « Comment une approche du capital naturel peut contribuer de manière positive à la mise en œuvre de la Convention de Minimata » (« Exploring how a natural capital approach may support the implementation of the Minamata Convention on Mercury »), souligne l’urgence d’agir à tous les niveaux. Elle met l’accent sur l’importance de comprendre les effets du mercure sur les populations de poissons, ainsi que les coûts sociaux, environnementaux et économiques, souvent négligés, associés à la pollution par le mercure.

Les peuples autochtones et la convention de Minamata : un engagement commun pour mettre fin à la pollution par le mercure

Le Secrétariat de la Convention de Minamata a profité de la Journée internationale des peuples autochtones pour faire part des actions qu’il met en œuvre pour que les peuples autochtones du monde entier puissent jouir d’un environnement exempt de pollution par le mercure.

 

Participation à la COP


Participation des peuples autochtones à la COP-5 de la Convention de Minamata

Message des peuples autochtones et des communautés locales d’Amérique latine à la COP-5 (anglais | portugais | espagnol)

COP

 

Participation des peuples autochtones à la COP-4 de la Convention de Minamata

Regardez ci-dessous une vidéo sur la participation des peuples autochtones à la quatrième réunion de la Conférence des Parties à la Convention de Minamata sur le mercure (COP-4) à Bali (Indonésie).

Facebook group